Livraison gratuite en France et Belgique à partir de 75 € d'achats en Mondial Relay
Livraison gratuite en France et Belgique à partir de 75 € d'achats en Mondial Relay
Livraison gratuite en France et Belgique à partir de 75 € d'achats en Mondial Relay

Ménopause et prise de poids

7 minutes

Ménopause et prise de poids, on vous explique tout

La ménopause est souvent associée à la prise de poids.

Rien de plus normal : ce changement hormonal provoque, dans le corps, une nouvelle répartition des graisses.

La ménopause désigne une période de la vie durant laquelle les règles se stoppent de manière définitive. Celle-ci intervient généralement aux alentours de la cinquantaine.

 

  1. Qu’est-ce que la ménopause ?

On considère qu’une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a pas eu ses règles depuis un an. Il s’agit d’un phénomène naturel qui survient parce que les ovaires arrêtent la sécrétion d’estrogènes et de progestérone et donc la formation d’un ovule chaque mois.

Ces changements peuvent entraîner deux types de problème : des symptômes désagréables comme des troubles de l’humeur, des bouffées de chaleur, des suées, de la fatigue ou des insomnies. Mais ils augmentent aussi le risque de développer certaines maladies sur le long terme, comme l’ostéoporose, les maladies cardiovasculaires, etc.

Aucun examen n’est nécessaire, dans une situation habituelle, pour diagnostiquer la ménopause. L’arrêt des règles depuis douze mois chez une femme d’environ 50 ans dans un contexte de signes cliniques, comme des bouffées de chaleur par exemple suffit à poser le diagnostic. Il y a les inconvénients immédiats comme les bouffées de chaleur, suées, sécheresse vulvo-vaginales et les maladies sur le long terme ostéoporose, maladies cardiovasculaires. La ménopause, tout comme la périménopause, est inéluctablement associée à un bouleversement hormonal qui provoque des changements aussi bien physiques, qu’émotionnels et mentaux. Ce phénomène naturel dû à l’arrêt définitif des menstruations, survient généralement entre 45 et 55 ans, et plus spécifiquement aux alentours de 50 ans. Et pour cause, l’arrêt de la fabrication de la progestérone et des œstrogènes entraîne des conséquences notamment cutanées, à l’instar de l’assèchement de la peau causé par la perte de collagène.

 

  1. Quels sont les symptômes de la ménopause ?

La ménopause entraîne des troubles dits climatériques. Ce sont des symptômes qui surviennent lors de l’arrêt de la fonction ovarienne. L’intensité de ces derniers peut varier selon les femmes, certaines ne développent aucun symptôme.

Il peut s’agir de bouffées de chaleur. Ce symptôme est assez fréquent, environ 7 femmes sur 10 en sont victimes. Ces bouffées se traduisent par des frissons, une impression de vertige, une brusque sensation de chaleur intense (parfois accompagnée de rougeur) et des palpitations, précédant le retour à la normale. Ce symptôme est généralement bref et peut être occasionnel ou survenir plusieurs fois par heure. Beaucoup de femmes témoignent du fait que ces bouffées se déclenchent essentiellement la nuit, perturbant alors leur sommeil. Elles durent quelques mois, parfois quelques années. Les femmes ménopausées peuvent aussi être sujettes aux sueurs nocturnes, à une sécheresse vulvo-vaginale ou à des troubles urinaires, comme des infections urinaires plus fréquentes.

D’autres symptômes peuvent s’installer après la ménopause, c’est le cas des maux de tête, de l’anxiété ou de douleurs articulaires, particulièrement le matin.

Enfin, certaines femmes remarquent une prise de poids au moment de la ménopause.

 

  1. La ménopause fait-elle grossir ? Quelles sont les causes de cette prise de poids ?

La ménopause entraîne un changement hormonal qui provoque, dans le corps, une nouvelle répartition des graisses. Celles-ci ne se logent plus dans les cuisses ou les hanches comme avant mais se dirigent plutôt vers le ventre. Certains de ces changements hormonaux peuvent aussi influencer la sensation de satiété. Les hormones de croissance et de stockage sont également perturbées. Le corps élimine moins facilement les graisses et a tendance à prendre un peu plus de poids.

Mais à cette période de la vie, la ménopause n’est pas la seule responsable d’une potentielle prise de poids. Le corps vieillit, perd de sa masse musculaire et les calories sont bien plus difficiles à éliminer. De plus, avec l’âge, il est possible que l’activité physique devienne moins intense : le corps a plus de mal à éliminer les excédents. Une mauvaise alimentation est parfois responsable de cette prise de poids. Les féculents et les aliments à index glycémique élevé sont responsables d’une prise de poids.

 

  1. Quelles sont les solutions pour maîtriser cette prise de poids durant la ménopause?

Pour maîtriser cette prise de poids, il est possible de conserver une activité physique. Elle n’est pas nécessairement intense, il peut s’agir de marche, de gym, de natation, de vélo, d’un peu de course à pied. L’idée est de se reconnecter à son corps. Bouger et garder le goût de l’effort permet par ailleurs de continuer à mobiliser son système cardiovasculaire. À la ménopause, les femmes peuvent être très rapidement fatiguées. Conserver une activité de plaisir aide à rester motivée et à diminuer les effets de la ménopause.

Côté alimentation, il est préférable de diminuer la consommation d’alcool, de stopper le tabac et d’éviter les aliments riches en graisse ou en sucre.

Le Philobio est le complément idéal si vous êtes en préménopause ou en ménopause.

La prise quotidienne de 30 g de Philobio (une cuillère à soupe à chaque repas) permet de réguler le cycle des œstrogènes par l’apport de 150 µg de lignanes (SDG)  qui sont transformés en enterodiol par votre intestinale. Ces lignanes ont une action anti-aromatase, régulent les œstrogènes et évitent les bouffées de chaleur qui surviennent lors de la ménopause.

Il a été démontré dans l’étude E3N (Les femmes E3N | e3n) que la prise régulière de lignanes notamment apportés par le Philobio réduit de 30 % le risque de survenue et de récidive du cancer du sein hormono-dépendant.

En prenant du Philobio, vous assurez votre apport quotidien en vitamine D pour prévenir l’ostéoporose

 

À quoi est due la prise de poids pendant et avant la ménopause ?

La prise de poids, ainsi que la difficulté à perdre du poids, se déclare généralement quelques années avant la ménopause, pendant la périménopause, cette période de transition charnière qui précède l’arrêt de l’activité ovarienne. Cette phase est caractérisée par des fluctuations hormonales qui peuvent perturber les cycles menstruels, provoquer des bouffées de chaleur et modifier le métabolisme.

La diminution de la production d’œstrogènes entraîne une réduction de la masse maigre et musculaire, et parallèlement une augmentation de la quantité de graisse. Une graisse qui vient principalement se stocker autour de la ceinture abdominale. Cette nouvelle répartition des graisses sur le corps vient compliquer la combustion des calories et la perte de poids.

Pour prévenir au mieux ce phénomène de prise de poids, Thomas Erpicum, docteur en biochimie et micronutrition vous donne trois conseils :

Consommer des aliments non transformés

Afin de prévenir la prise de poids, il est inutile de suivre un régime restrictif, car la privation de calories n’est jamais une solution efficace à long terme.

En revanche, le régime méditerranéen apporté par le Philobio garantit l’apport quotidien d’Oméga 3, de fibres solubles prébiotiques et de polyphénols. Ces trois composants sont essentiels pour garantir une bonne santé de votre microbiote, étape essentielle au maintien de votre poids de forme.

Le Dr Erpicum recommande de privilégier des aliments entiers et non transformés, autrement dit qui possèdent leurs nutriments et fibres de base, et sans additifs chimiques.

Faire de l’exercice

L’exercice physique peut aider à prévenir la prise de poids. Le Dr Erpicum pointe notamment du doigt une étude américaine menée par le SWAN (Study of Women’s Health Across the Nation), et réalisée sur plus de 3.000 femmes américaines en période de périménopause. Les scientifiques ont constaté qu’un niveau d’activité physique, relatif à un sport ou une routine quotidienne comme se rendre à pied au travail, était associé à une perte de poids continue. En revanche, l’inverse a été constaté pour les activités telles que regarder la télévision.

Avoir des bonnes nuits de sommeil

Le sommeil est d’or, c’est bien connu, et encore plus quand il prévient la prise de poids. Avoir un sommeil de qualité régulier aurait un effet bénéfique sur le poids, car cela favoriserait la combustion de calories et aiderait à réguler l’appétit. Selon Docteur Erpicum, les femmes qui dorment régulièrement plus de 7 heures par nuit sont moins susceptibles de prendre du poids. Pour les femmes qui souffrent de sueurs nocturnes ou d’autres troubles du sommeil, le spécialiste recommande d’en parler à son médecin. D’autant plus que l’apnée du sommeil et l’insomnie sont très fréquentes chez les femmes périménopausées.

notre blog

Découvrez nos derniers articles de blog

notre univers consacré à la santé naturelle et au bien-être ! Au travers de notre collection d’articles de blog, nous vous invitons à découvrir les merveilles des prébiotiques et probiotiques naturels.

6 minutes

Comment reconstituer sa flore intestinale?

Qu’est-ce que le microbiote primaire ? A notre naissance, notre tube digestif est vierge de toute bactérie. On peut le comparer…

Lire la suite
1 minute

Nouvelle recette de Marie Laure Tombini pour prendre soin de votre ventre avec le Philobio

Recette culinaire pour prendre soin de votre ventre Les vitamines intestinales, ça vous dit quelque chose ? Si, comme beaucoup,…

Lire la suite
3 minutes

Vitamine D

Selon une étude très sérieuse, la vitamine D protégerait les personnes âgées de la démence Quels sont les effets d’une…

Lire la suite
tous les articles
X

Le bien-être par le ventre

Recevez un code promo de -20% sur votre première commande, des offres exclusives et des conseils pour chouchouter votre ventre