Vitamine D

Selon une étude très sérieuse, la vitamine D protégerait les personnes âgées de la démence

  Quels sont les effets d’une carence de vitamine D sur les seniors ?

Une étude entamée depuis 1977 sur près de 290 personnes âgées de plus de 65 ans révèle un lien entre une carence en vitamine D et les performances cognitives du cerveau. En effet, une analyse du taux de calciférol dans le cerveau a permis d’évaluer les risques de démence dont les symptômes sont la diminution de la concentration ou de l’attention, la perte de la mémoire, et la baisse des capacités de perception.

La vitamine D a le vent en poupe ! Pour la première fois, des chercheurs ont réussi à la doser directement dans le cerveau. Une nouvelle étude suggère qu’un fort taux de vitamine D dans cet organe serait associé à de meilleures fonctions cognitives.

Une personne atteinte de démence a des fonctions cognitives dégradées : perte de la mémoire, diminution de la capacité d’attention et de concentration… S’il existe plusieurs formes de démence, 60 à 70 % des patients, atteints de démence, sont touchés par la maladie d’Alzheimer. Ces maladies touchent principalement les personnes âgées. Néanmoins, il faut savoir qu’elles peuvent aussi concerner des personnes plus jeunes et que la démence n’est pas une composante principale du vieillissement.

La détection du taux de vitamine D dans le cerveau

Des liens avaient déjà été établis entre taux sériques de vitamine D et risques de développer une forme de démence. L’originalité de cette nouvelle étude, publiée dans Alzheimer’s and Dementia, est d’avoir mesuré les taux de vitamine D directement dans le cerveau des patients.

Les résultats montrent que des taux élevés de vitamine D dans les quatre régions du cerveau seraient associés à de meilleures performances cognitives. Par ailleurs, des dosages sériques de vitamine D avant et après le décès des patients étaient également disponibles. Il n’y avait pas de lien entre les concentrations en vitamine D dans le sang et les performances cognitives des sujets. Ce serait donc uniquement la vitamine D présente dans le cerveau qui aurait un impact sur les performances cognitives.

Les bienfaits de la vitamine D ?

Le calciférol est une substance idéale pour la vitalité et l’équilibre au sein de l’organisme. Elle permet d’assurer :

  • Le renforcement des os : un apport suffisant en calciférol permet de prévenir les risques de fractures, le vieillissement prématuré des os et l’arthrose,
  • La protection naturelle du système immunitaire. La vitamine D est essentielle pour la multiplication des lymphocytes T en charge de protéger l’organisme contre virus et autres bactéries. Son apport est l’assurance d’un organisme sain et plein d’énergie,
  • La prévention des maladies et du stress. Grâce à sa fonction régulatrice de l’humeur, cette substance participe considérablement à la lutte contre l’anxiété, la dépression et l’irritabilité. Le calciférol contribue également à l’amélioration significative de la qualité du sommeil. Combiné avec du magnésium, il peut avoir un rôle significatif la déprime,
  • La lutte contre les signes de vieillesse. Les vertus antioxydantes de cette substance contribuent à la lutte contre le vieillissement cellulaire. Elle permet également grâce à ses caractéristiques antiinflammatoires de limiter les risques de développement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Cette étude confirme qu’il est particulièrement important de consommer la Vitamine D en association avec la Vitamine A et les Oméga 3 naturellement présents dans le PHILOBIO

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Panier